Diamant : tout ce qu’il faut savoir sur son histoire


 

Le diamant est la pierre précieuse par excellence, car il est le plus noble et le plus beau des pierres gemmes. Magnifique et assez rare, il provient des zones les plus anciennes de la croûte terrestre. Symbole de l’engagement et de sentiment pur, il se dévoile étincelante sous la lumière du jour. Que se cachet-il derrière la splendeur de cette pierre ?

D’où viennent les diamants sur vos bijoux ?

Les mines de diamant exploité jusqu’à maintenant se trouvent dans quelques pays situés aux quatre coins du globe. Avant que le diamant pierre précieuse ne se retrouve sur un bijou, il est d’abord extrait sous terre. Une grande partie des diamants proviennent du continent africain.

Leur emplacement est détecté à l’aide des satellites envoyés dans l’espace. Donc, 18 % des pierres proviennent du Botswana, 9 % proviennent de l’Afrique du Sud, 15 % de la République démocratique du Congo, 6 % de l’Angola et 1 % de la Namibie. Outre l’Afrique, 22 % de la production mondiale provient de la Russie, 17 % de l’Australie et 7 % du Canada.

Les 4 C du diamant

Les 4 C du diamant impliquent d’abord son carat, c’est une mesure de poids pour déterminer celui du diamant. Un carat équivaut à 0,20 gramme. Pour permettre aux acheteurs de connaître la valeur des pierres qu’ils achètent, les joaillers et les bijoutiers utilisent une balance électronique qui permet de déterminer au millième de carat le poids d’un diamant.

Le second C sert à caractériser la couleur de la pierre qui est un aspect important lors d’un achat. Plus le diamant est limpide et incolore, plus il est précieux et valeureux. La couleur de cette pierre est classée suivant le tableau GIA afin que les acheteurs puissent affirmer avec précision le type de pierre qu’ils veulent acheter.

Les diamants de catégorie D E F sont totalement incolores. Ceux de la catégorie GHIJ sont pratiquement incolores et ceux de la catégorie KLM sont faiblement jaunes. Les diamants qui sont dans la catégorie NOPQR sont d’un jaune très clair tandis de ceux de la catégorie STUVWWYZ sont quasiment teinté d’un jaune clair.

Le troisième C concerne la clarté du diamant ou sa limpidité, on parle également des éclosions qui peuvent être gazeuses, liquides et solides. En dernier on retrouve la taille de la pierre. C’est-à-dire la manière dont l’artisan joailler taille la pierre. Ses proportions, son poli et sa symétrie sont pris en compte lors de cette dernière étape.

Le montage du diamant

La brillance d’un diamant est mise en avant sur un sertissage en en or blanc et en platine. L’or jaune convient mieux à un diamant de teint jaune qui sera beaucoup plus brillant et magnifique que s’il était monté sur un métal de teint clair.

C’est la raison pour laquelle les pierres incolores sont toujours mises en valeur avec un métal de couleur clair comme l’or blanc, le platine, mais pas l’argent par contre. Ce dernier peut changer de couleur et ternit la brillance de la pierre au bout d’un certain moment. Le rhodium est également utilisé pour la conception d’un bijou avec un diamant, il est de la même famille que le platine.

Commentaires